bivouac montagne

Une nuit en Bivouac dans les montagnes

Mon expérience en Bivouac sous les étoiles

Quand vous regardez le lever de soleil en photo sur Instagram sur le lac de montagne depuis l’intérieur de la tente, le bivouac n’est pas toujours ce que vous imaginez. Souvent confondu avec du camping sauvage.

Ma nuit dans les montagnes du Jura restera un souvenir très enrichissant, j’ai beaucoup pratiqué le camping enfant, mais jamais je me suis retrouvé seul à un endroit avec ma tente en mode Bivouac.

Le bivouac était pour moi un pur état de liberté / autonomie lors de la randonnée. D’être simplement libre avec son sac à dos, attention quand même a bien préparé son périple.

Le bivouac, c’est une démarche personnelle dans laquelle on accepte tous ces aléas, souvent rien ne passe comme prévu surtout quand on part à l’aventure.

Un endroit parfait pour une journée mais, certains éléments comme la météo, la température, la pluie, le vent…. peuvent vous faire regretter votre idée mais, après qu’on soit tombé amoureux, on ne peut plus faire autrement… Alors si tu veux y aller toi aussi, fonce !

Il faut accepter et surmonter cette petite part d’incertitude qui fait finalement l’attrait du bivouac.

Petite présentation

Je m’appelle JP, cela fait maintenant quelques années que je pars en Bivouac, accompagné de mon fidèle compagnon celui-ci se régale, il doit retrouver sa liberté sans doute… Finis la restriction de l’appartement, dormir en pleine nature, voir du paysage, des montagnes enneigées, quoi de mieux. Comme je le disais, j’ai passé beaucoup de temps dans mon enfance avec mes parents et mes amis à partir pendant les vacances et week-end à découvrir les campings, mais un jour malheureusement nous n’avons pas trouvé où dormir pour la nuit, mon premier Bivouac n’a pas été fameux, le froid, le manque de préparation, le matelas et duvet non adapté….

Surmonter les problèmes du Bivouac

Il y a bien sûr toute une série de conseils ou de recommandations que je pourrais te faire pour réussir tes bivouacs. Les conseils les plus précieux, ceux dont tu vas à coup sûr te souvenir, sont cependant ceux que tu acquiers par ta propre expérience.

Le meilleur moyen est d’avancer par petits pas. À chaque étape, tes compétences seront améliorées, ton sens du plaisir et ta confiance en toi seront renforcés, de manière à atteindre une liberté et profiter pleinement du Bivouac.

Ma liste de matériel de bivouac

Normalement, vous allez devoir “préparer” le repas en bivouac. Pour cela, on a besoin d’un réchaud. Il existe également des contenants isothermes qui permettent de garder durablement au chaud son dîner.

En montagne, l’amplitude thermique est plus grande qu’en plaine et il fait vite froid le soir. D’autant plus avec la fatigue de la journée. Il est donc nécessaire de prévoir des vêtements chauds pour le bivouac.

La nuit va tomber et vous aurez besoin d’une lampe frontale pour aider à préparer, ranger, se déplacer sans trébucher

Le premier des éléments auquel on pense est évidemment une tente. Il faut qu’elle soit suffisamment grande pour le nombre de personnes mais aussi plus spécifiquement au gabarit de chacun. Plus elle sera légère compacte à porter mieux ce sera ! L’autre solution peut-être un hamac.

La chose indispensable pour un bivouac, sans doute la plus essentielle, est le sac de couchage. C’est lui qui vous gardera au chaud pendant que votre corps s’endormira et produira moins de chaleur.

On termine par la grande règle de l’explorateur : on ne laisse jamais de trace derrière son passage. On s’équipe de sacs poubelle et on s’assure de laisser l’endroit comme nous l’avons trouvé avant notre passage.

Jour n-1 préparation du matériel et itinéraire.

Connaître ses limites est primordial, je me permets seulement de faire certain itinéraire. Prenez toujours un niveau en dessus, avec la fatigue de votre 1er nuit cela évitera les ennuis. Pour votre 1er expérience ne cherchez pas à faire des choses hors du commun. Restez simplement humble.
Apprend avoir checké météo, je prends une bonne vieille carte pour dessiner mon tracé.  J’ai repéré lors de mon dernier trek un coin sympa que j’aimerais refaire surtout que celui-ci domine la vallée.

Avant chaque départ je contrôle mon matériel, ça m’est déjà arrivé de me retrouver avec un matelas abîmé parce que le chien la pris pour un jouet et je vous assure que c’est terrible de dormir a même le sol, récupération nulle. Prenez un bon Sac à dos pour le transport, un bon Duvet pour le froid, un bon Matelas pour récupérer.

Jour 1

7h00 réveil, me voilà à prendre la route le soleil domine aujourd’hui après 1h de route arrivée au pied du spot sauvage du bivouac. Me voilà pour une montée d’environ 6h-7h. Le soir, je repère une zone bien sympathique ou je pourrais déposer ma tente. Sortir la tente à la frontale n’est pas une étape que j’apprécie, je préfère me trouver un emplacement avant 19h, afin de pouvoir admirer le coucher du soleil sur dame Nature à travers deux sommets de montagne.

TROUVER UNE ZONE OÙ LE BIVOUAC EST POSSIBLE

SÉCURITÉ en Bivouac :

La sécurité est essentielle pour votre bivouac. Il y a trois points à regarder pour être en sécurité :

• Il faut être protégé de la chute de rochers ou d’arbres. On n’a pas envie de recevoir un objet pendant la nuit. Choisir un bon refuge est primordial.

• Faites attention aux zones inondables : la météo en montagne change très vite et on peut être surpris par la monter des eaux.

• Zone a fort vent, en fonction de la topographie du terrain vous pourriez être sur un axe de vent. Surtout si votre emplacement est dans un lieu de passage du vent de traverse.
Dans tous les cas, j’ai remarqué qu’il est préférable de positionner le dos de la tente dans le sens du vent. S’il arrive face de l’ouverture, il risque de refroidir fortement la tente, et s’il arrive sur les côtés, il risque de secouer la toile.

Jour 2

Après une nuit agréable dans mon sac de couchage ou le vent et le froid sont restés doux. Réveil à l’aurore, pour admirer ce magnifique temps, voir le levé du soleil dans ce Parc comme ça est juste magnifique. Prendre son café en pleine nature avec aucun bruit, juste le bruit de cette nature sauvage, je le conseille à n’importe qui. Se retrouver seul dans ses montagnes à prendre le temps d’admirer chaque endroit, chaque cime, chaque arbre…

Le Bivouac reste pour moi un moment de détente malgré la fatigue, l’effort pour monter mon matériel après la randonnée jusqu’au spot, avoir froid le soir pendant qu’on monte la tente ou être trempé, car le temps tourne à la pluie, ne pas réussir à se caler dans son duvet.

Mon expérience fut vraiment un régal et pouvoir la partager encore plus.

Peut-être on se croisera lors de mon prochain Bivouac sur le Parc national du Mercantour ou Massif de Belledonne, en tout cas la France offre tellement d’endroits pour faire du Bivouac

Les astuce de We Are Backpack

Faire un bivouac n’est pas interdit en tant que tel. Mais vous devez l’effectuer dans un rayon de 10 km autour du domicile. Ce qui réduit considérablement son intérêt. Par ailleurs, la réglementation sur les bivouacs est précise et l’on ne peut pas s’installer n’importe où. D’autre part, le couvre-feu étant toujours en vigueur, il est donc important d’être installé pour la nuit maximum à 19 h le soir, heure de début du couvre-feu qui se termine à 6 h du matin le lendemain.

Ces mesures concernent aussi la pratique sportive sur les plages, les lacs, les rivières, les parcs, les forêts, et les montagnes.

Voici notre sélection :

  • Lac de Presset et Pierra Menta
  • Grande boucle du Parmelan
  • Sentier balcon et refuge du Carro
  • Sentier des lacs Alpins
  • Sommet et massif du Thabor
  • Lac des vaches et col de la Vanoise
  • Le Monal et vallon du clou
  • Le fond de la Combe

Laisser un commentaire